DevaNsens
massages bien-etre
My video

Aux origines de la méthode Ho'Oponopono

13 Jui 2024
Rate this item
(1 Vote)

Guérisseuse, dépositaire d'un héritage ancestral hawaïen, Morrnah Nalamaku Simeona a transformé un ancien rituel de pardon, appelé Ho'oponopono, en un puissant outil de développement personnel et spirituel. Retour sur la vision inspirante de sa créatrice, le succès mondial de cette méthode, et ses nombreuses variations.

 

Utilisé autrefois par les guérisseurs hawaïens pour réconcilier les membres d'une tribu, Ho'oponopono est devenu au XXème siècle un outils d'évolution personnelle et de guérison très populaire, pour la libération des mémoires erronées responsables des disharmonie dans nos vies. Ho'oponopono signifie "corriger une erreur" ou "faire ce qui est juste". A l'origine de la version moderne qui va rencontrer au fil dans ans de nombreuses transformations, une chamane nommée Morrnah Nalamaku Simeona, qui voyagera dans le monde entier pour transmettre sa méthode.

Née en 1913 à Honolulu, capitale et épicentre de l'île d'Hawaï, Morrnah Nalamaku Simeona aurait reçu ce don de guérisseuse à l'âge de trois ans. Le secret des guérisseuses réside dans leurs connaissances de la médecine traditionnelle des plantes, un art où elle excellait. Par ailleurs, comme l'exigeait la tradition, Morrnah utilisait les prières et les massages réalisés avec de l'huile de monoï. 

 

Une technique ancestrale de guérison.

C'est en 1976 que la chamane Morrnah Nalamaku Simeona commence à développer Ho'oponopono, ce rituel ancestral hawaïen qui se transmettait oralement, d'où l'absence d'écrits à son sujet. Il était utilisé autrefois au sein des familles et des groupes, pour résoudre les problèmes de la communauté et ramener la paix dans le village. Ce rituel, qui nécessitait l'intervention d'un "kahuna" comme Morrnah, rassemblait ceux qui présentaient des problèmes relationnels, des désaccords, ou bien avaient des relations conflictuelles. Réunis dans un endroit clos, les protagonistes exposaient les problèmes qu'ils rencontraient. Y étaient partagés peurs, jugements, interprétations ou croyances erronés pouvant être à l'origine de conflits ou maladies. Ces échanges permettaient une compréhension des griefs, et la possibilité d'un pardon mutuel. Des temps de prière et de silence rythmaient ces rencontres. En clôtures avait lieu un repas de réconciliation appelé "pani", pour célébrer l'harmonie retrouvée. Selon la nature du conflit, ce rituel pouvait prendre quelques heures ou parfois plusieurs jours.

 

Vers une vision moderne.

Morrnah a fait évoluer en son temps cette technique de réconciliation réalisée au sein des tribus, en un outil individuel que chacun peut utiliser. Alors que à l'origine, le processus de guérison est interpersonnel et requiert la participation de tous en vue d'une réconciliation, la chamane développe une nouvelle approche, appelée "Ho'oponopono auto-identité". Son processus unique de résolution des problèmes repose sur la tradition hawaïenne avec des prières au créateur divin, il s'enrichit d'autres cultures, et notamment de la nation du karma. Sa version mêle différentes influences, que ce soit son éducation catholique, ses études philosophiques sur l'Inde et la Chine. La purification des mémoires est nécessaire pour l'évolution de la conscience, tant individuelle que collective.

Le but principal de ce procédé est de découvrir la Divinité en nous. Cette méthode constituerait un puissant processus de nettoyage, qui permettrait à chacun de développer une relation de coopération avec la Divinité à l'intérieur de soi pour apprendre comment demander qu'à chaque instant, nos erreurs en pensées, paroles et actions soient nettoyées. Une des raison du succès de la méthode est sans doute l'ambitions de sa promesse: la procédé vise avant tout la liberté, par une complète libération du passé. 

Au delà du simple pardon, la chamane cherchait rien de moins que la dissolution des causes à l'origine du problème, pour un retour à l'harmonie et la paix. Pour la chamane, il est essentiel que la paix intérieure puisse vivre en chaque individu afin de se refléter sur la communauté, la société, la nation, et l'Univers.

 

Une renommée mondiale.

Ce procédé a connu une popularité incroyable, qui a valu à Morrnah Nalamaku Simeona d'inombrables invitations pour enseigner sa méthode à travers le monde et dans des institutions telles que les écoles, les hôpitaux... En 1980, elle crée une fondation pour diffuser la pratique de Ho'oponopono. Dès 1983, elle donne des conférences et des séminaires pour diffuser la magie de sa méthode aux Etats-Unis dans une douzaine d'Etats, et se rend dans plus de quatorze pays, dont l'Allemagne, la France, le Japon, la Pologne, la Russie et la Suisse. Les années 1990 vont marquer un tournant majeur dans son parcours avec la naissance de séminaires pour la paix en Allemagne. Elle s'éteint paisiblement le 11 février 1992. Aujourd'hui encore, l'institut continue de transmettre son héritage dans sa forme originelle.

Le rituel de pardon traditionnel hawaïen a connu d'incroyables évolutions. Dans sa forme la plus populaire, on trouve la fameuse formule: "Désolé, pardon, je t'aime, merci", enseignée par le Dr Ihaleakala Hew Len, un ancien élève de Morrnah Nalamaku Simeona. Son histoire, devenue une véritable légende, est sans doute l'une des raisons du formidable succès de la méthode qui en éclipsera la véritable fondatrice. Médecin à l'hôpital d'Hawaï, dans le service de dangereux criminels diagnostiqués malades mentaux, le Dr Len va expérimenter ce mantra avec, comme résultat, un changement phénoménal des comportements. 

 

Prières au cœur de la pratique de Morrnah.

Créateur divin, père, mère, fils tous en un…

Si moi, ma famille, mes proches ou mes ancêtres

Vous ont offensé vous, vos proches ou vos ancêtres avec

En pensées, en paroles, en actions

Depuis le début de la création jusqu'à nos jours

Nous implorons votre pardon…

Puisse tout cela être nettoyé, purifié, libéré:

Que tout les blocages, les mémoires, les énergies et les vibrations négatives soient coupées

Puissent toutes ces énergies indésirables être transmutées en lumière pure…

Ainsi soit-il

 

Que la paix soit avec vous,

Toute ma paix,

La paix du "Je",

La paix du "Je suis",

La paix pour toujours, maintenant

Et pour toujours et encore.

Ma paix, je vous la donne,

Ma paix, je vous la laisse,

Non pas la paix du monde,

Mais seulement ma paix.

La paix du "Je".

 

Sources: Inexploré 

Read 479 times
le dernier article dans cette catégorie « La réflexologie plantaire contre l'anxiété
2016 DevaNsens