DevaNsens
massages bien-etre
My video

Retrouver toute votre énergie.

09 Fév 2017
Rate this item
(0 votes)

Profiter de l'hiver pour raviver l'énergie qui est en vous.

 

Si vous ne savez pas ce qui est bon pour vous, dites-vous que le corps le sait. Et il vous le dit. Retrouver votre énergie passera donc forcément par l'écoute de votre organisme. En effet, en hiver, la baisse de forme intervient généralement quand un décalage s'installe entre ce qu'il faut absolument fournir à notre corps et ce que notre mental a envie de faire. Apprendre à différencier l'un de l'autre est un pas immense vers uns santé au top, même sous la neige !

 

Il est impossible de vivre en hiver comme en été. Notre cerveau a gardé un instinct primitif qui date d'avant les réveille-matins, les programmes télévisés et les ampoules LED. Pour lui la baisse de luminosité signifie qu'il faut dormir. Nous le contrarions quand nous luttons pour terminer un bon film. Nous le perturbons encore quand nous bloquons la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) en restant derrière un écran juste avant d'aller nous coucher et qu'ensuite, sitôt allongé, nous lui demandons de s'apaiser. Autre contrariété: nous vivons tout habillés et sans lumière naturelle, alors que précisément notre corps a autant besoin en hiver qu'en été de la vitamine D produite grâce au soleil. Finalement, nous nous sommes tellement éloignés de nos besoins primitifs qu'il faut attendre les premiers picotements dans voter gorge ou de renifler pour nous apercevoir que nos défenses naturelles sont affaiblies. Nous attendons d'être presque en dépression pour arrêter de lutter contre le sommeil. Nous attendons d'avoir transpiré pour nous apercevoir qu'en hiver aussi, nous devons nous hydrater en buvant notre litre et demi d'eau quotidienne.

L'Homme moderne serait-il devenu incapable de faire face à l'hiver ? Aurait-il perdu sa capacité d’adaptation au nom d'une suractivité permanente ?

 

Guérie de la fatigue.

Vous vous sentez stressé, irritable, débordé ? Vous avez des courbatures et des douleurs diffusent ? Vous éprouvez des difficultés à vous lever le matin et à veiller le soir ? Sachez-le: vous êtes sans doute fatigué. Or il existe une solution radicale pour soigner ce mal: dormir.

Dans son livre "Comment retrouver toute son énergie", le Dr Maurice Tran Dinh Can rappelle que la fatigue est un signal vital de notre organisme, au même titre que la faim et la soif. Pourtant nous sommes nombreux à faire semblant de ne pas le voir. Quand il a besoin de repos, parce qu'il a été trop sollicité, trop longtemps, le cerveau exprime ce besoin par un signal de fatigue. Tous les êtres vivants répondent instinctivement à ce signal de fatigue par du repos...tous, sauf une espèce rebelle, qui résiste encore et toujours: l'homme.

En effet, il y a deux éléments vitaux de notre quotidien sur lesquels nous croyons pouvoir prélever du temps: les repas et le sommeil. Dans le cas de l'alimentation, la restauration rapide et les repas pris sur le pouce représentent un gain de temps important prélevé sur le bien-être de nos estomacs et du fonctionnement de notre organisme. S'agissant du sommeil, il semble que rien de nous empêche de dormir seulement 4 ou 5 heures par nuit, c'est pourquoi un grand nombre de Français devient adepte de ces temps de sommeil trop courts.

Or, il y a une réalité biologique qui devrait empêcher ces excès: dormir est un besoin vital. avant toute autre chose, chacun doit prendre conscience que ce n'est pas une étape superflue de noter quotidien, mais réellement une nécessité pour notre organisme. En réalité aujourd'hui, quand nous ressentons le besoin de dormir, nous avons tendance à prendre un café, une douche froide ou des cocktails de vitamines. Ces choix finissent par attaquer nos organes, du cerveau aux muscles, en passant par le cœur.

Si les besoins du cerveau en sommeil ne sont pas satisfaits, il enchaîne alors les signaux d'alerte de plus en plus insupportables: mal-être permanent, sensation d'épuisement, mauvaise humeur... Parfois ces symptômes se transforment en véritables pathologies qui peuvent devenir irréversibles: hyper tension ,tachycardie,... Le Dr Tran Dinh Can reconnaît volontiers qu'il est difficile de guérir de la fatigue car le besoin est stigmatisé par notre société: "Tu t'écoutes trop !", "Encore fatigué !". Ou les idées reçues: "Plus on dort, plus on en envie de dormir !". En réalité, ce besoin de dormir est la manifestation du soulagement de votre organisme. Il sent que vous commencez à le reposer et du coup il vous indique que vous en avez encore besoin en envoyant des signaux de fatigue. Il vous faudra peut-être un mois de sommeil fréquent pour réussir à stabiliser votre organisme, mais faites-le: ça vaut le coup d'être reposé. Dormir, oui, mais comment ? Il ne s’agit pas seulement de dormir, mais de trouver un sommeil réparateur. Établir un rituel avant de se coucher (comme pour les enfants) Eviter les écrans le soir car ils bloquent notre production de mélatonine, l'hormone du sommeil. S'aider de plantes comme la passiflore ou la valériane qui provoquent le sommeil et le maintiennent toute la nuit. Les scientifiques avancent dans la recherche sur le sommeil. Ils l'ont déjà séquencé en 3 phases. Première phase; le sommeil lent, léger au départ et qui devient de plus en plus profond. Cette phase peut durer selon les personnes d'une heure vingt à une heure quarante. Deuxième phase: le sommeil paradoxal, celui pendant lequel on rêve, qui dure de 10 à 15 minutes. Troisième phase: la période de pré-réveil. C'est un moment de sommeil très léger pendant lequel des stimuli peuvent sortir de la personne du sommeil. si rien ne se produit, un nouveau cycle recommence. Une interruption du sommeil peut donc se produire pendant la troisième phase, empêchant un nouveau cycle de repartir. C'est pourquoi certains d'entre nous ont soit l'impression d'avoir besoin de peu de sommeil, soit celle de souffrir d'insomnie. Afin d'aider le cycle à recommencer, il faut apprendre à gérer les tensions de la journée, pour qu'elles ne servent pas de stimulus sur la troisième phase et à éviter le bruit, la lumière ou toute autre stimulation. Là encore, le plantes peuvent être un excellent soutien en évitant ces réveils nocturnes.

Read 1753 times Last modified on 09 Fév 2017
2016 DevaNsens