DevaNsens
massages bien-etre
My video

Constipation, les solutions pour éviter les laxatifs.

27 Juil 2017
Rate this item
(0 votes)

30% des femmes souffrent de constipation, elles sont 3 à 4 fois plus concernées que les hommes.

Même si c'est tentant lorsque l'on a un transit paresseux, mieux vaut éviter la prise de laxatifs. Pour retrouver un vrai confort intestinal, on teste plutôt les méthodes naturelles. Il y en a à coup sûr qui vous conviendront.

 

La constipation ? Quand on est concernée, elle est souvent là depuis longtemps, et on a appris à faire avec. On s'est habituée à avoir le ventre ballonné, douloureux, à passer du temps aux toilettes sans toujours obtenir le résultat attendu. Et quand vraiment on n'en peut plus, on se résigne à avaler un ou deux comprimés de laxatif quelques soirs de suite, histoire de relancer la machine. Tout en sachant qu'à la longue, ces traitements souvent trop agressifs risquent d'aggraver les choses.

 

Et si on changeait ses habitudes ? 

Même si les complications sont rares au quotidien, la constipation reste pénible à vivre. En plus, elle favorise les cystites, les mycoses et les hémorroïdes, malmène le périnée. A force de pousser exagérément en allant à la selle, on abîme son plancher pelvien et on s'expose à long terme à des risques de descente d'organes et d'incontinence urinaire et/ou fécale. Encore plus inconfortable, donc, mais pas grave non plus. Il n'empêche: si la constipation résiste soudain à un traitement qui marchait jusque-là, mieux vaut consulter. De même, des troubles du transit qui s'accompagneraient de douleurs anales, d'un amaigrissement important et/de sang dans les selles nécessitent un avis médical. Pour retrouver un vrai confort intestinal, il faut de la patience et un réel changement de vie. Tout peut alors rentrer dans l'ordre sans traitement médical.

 

On pense à s'organiser.

Pour s'aider à ne as tergiverser, on veille à avoir toujours au fond de son sac de quoi rendre n'importe quelles toilettes à peu près accueillantes: des protèges-cuvettes en papier jetables (pharmacie et parapharmacie) ou des lingettes désinfectantes biodégradables pour nettoyer la cuvette, un flacon de solution hydro-alcoolique pour se laver les mains, de la lecture si on à l'habitude de feuilleter un magazine.

 

On évite de se retenir.

Contrairement à bon nombre d'entre nous, notre système digestif adore la routine. Pour peu que l'on respecte son rythme naturel, il y a fort à parier que l'envie d'aller à la selle survienne presque toujours au même moment de la journée. Malheureusement, ce n'est pas si simple. Salle de bains occupée, toilettes de restaurant pas toujours accueillantes, réunion imprévue... Les raisons de faire patienter notre intestin ne manque pas. Or, si ça se répète trop souvent, l'envie d'aller à la selle perd en régularité: un sphincter à qui on demande de se retenir obéit, il se distend et continue à retenir les selles. Autre problème; si les selles restent un peu trop longtemps au contact des muqueuses du côlon, elles deviennent trop sèches et sont nettement plus difficiles à expulser. Pour rompre ce cercle vicieux et ne pas le laisser se réinstaller, il faut, dans la mesure du possible, aller aux toilettes dès que le besoin s'en fait sentir. 

 

On adopte une position plus adaptée.

Pour faciliter l'expulsion des selles, sans avoir besoin de pousser exagérément et donc risquer d'abîmer son périnée, il faudrait dans l'idéal être accroupie. Cette position favorise la détente des muscles du sphincter anal et place le bas du côlon à la verticale, contrairement à la position assise qui le met à l'oblique. Autre avantage: la compression de la masse intestinale qui résulte de l'accroupissement rend la poussée par les muscles abdominaux beaucoup plus efficace. Inutile pour autant d'aller jusqu'à investir dans l’installation de toilette à la turque, même si cela reste le plus efficace.

Pour adopter la bonne posture, un petit rehausseur en bois ou en plastique, comme pour les enfants devant les lavabos, fait parfaitement l'affaire. Y poser les pieds parallèlement et bien à plat suffit à rapprocher les cuisses du ventre et à mettre les genoux plus hauts que les hanches. Ensuite, ne reste plus qu'à se pencher en avant tout en gardant le dos bien droit.

 

Le coup de pouce des massages.

La bonne santé de la colonne vertébrale et celle du système digestif sont étroitement liées. Il peut donc intéressant de recevoir un massage pour soulager la constipation chronique. Par des tests manuels, je rechercherais des tensions anormales des tissus conjonctifs et des ligaments qui accrochent les viscères à l'appareil squeletto-musculaire. Puis, par de très fins mouvements indolores et non agressifs, je libère les tissus de leurs surtensions pour restaurer leur souplesse. 

 

Un mouvement de gym spécial transit.

Cet exercice de respiration abdominale, à répéter 5 fois de suite chaque jour, est à la portée de tous. Véritable massage interne, il permet aussi de diminuer les ballonnements. Seul impératif: il faut bien contracter le périnée sur chaque expiration. Pour cela, il suffit d'imaginer que l'on retient une envie d'uriner.

  • Debout devant une table ou un appui quelconque assez haut, on se penche en avant, sans arrondir le dos. On pose les avants-bras l'un sur l'autre sur la table, puis on pose le front dessus. Sans reculer les pieds, on tire les fesses le plus possible en arrière. Il faut sentir l'étirement à l'arrière des jambes et dans le haut du dos, en veillant à ne pas l'arrondir.
  • Une fois bien installée, on souffle par la bouche comme si on voulait faire des bulles, sans crisper les lèvres. Il faut chercher à faire durer l'expiration sans arrondir le dos.
  • Puis on ouvre davantage la bouche pour laisser entre l'air et on inspire sans faire d'effort. L'objectif à chaque expiration, est de sentir le ventre rentrer de plus en plus, dans sa partie la plus basse, entre le pubis et le nombril, et de se détendre à l'inspiration.
Read 1198 times
2016 DevaNsens