DevaNsens
massages bien-etre
My video

Les habitudes qui font du bien.

29 Juil 2017
Rate this item
(1 Vote)

La prise en charge d'une constipation chronique repose avant tout sur une bonne hygiène de vie alliant une alimentation plus riche en fibres mais aussi davantage d'activité physique. A compléter par des méthodes inspirées de la médecine chinoise.

 

On bouge davantage au quotidien.

Quand on a tendance à être constipée, la sédentarité ne peut qu'aggraver les choses. Pour se contracter efficacement, les intestins ont en effet besoin d'être bien oxygénés et maintenus par une sangle abdominale tonique. Sans compter que se dépenser permet de mieux gérer le stress, facteur aggravant bien connu. Il est donc essentiel e bouger tous les jours. Le minimum ? Rentre minutes de marche quotidienne, de préférence après les repas, et on oublie définitivement les ascenseurs. Il faudrait dans l'idéal, compléter cette marche par une activité sportive hebdomadaire, quelle qu'elle soit. En effet, l'essentiel est d'être en mouvement et de prendre du plaisir pour garder une motivation suffisante. Si on n'aime pas vraiment transpirer, on peut se tourner vers des séances comme le yoga ou le Pilates.

 

On augmente la quantité de fibres dans son assiette.

Pourquoi les fibres sont-elles utiles ?

Après avoir été ingérés, les aliments sont digérés par l'estomac puis par l'intestin grêle, qui absorbe les substances nutritives utiles au bon fonctionnement de l'organisme. Reste alors le bol alimentaire qui parvient au côlon (ou gros intestin). Il est composé de résidus progressivement propulsés jusqu'au rectum grâce aux contractions régulières du côlon. Mais pour que ces contractions soient efficaces, le bol alimentaire doit correctement remplir le côlon, c'est-à-dire être suffisamment volumineux. D'où l'utilité des fibres: plus elles sont ingérées en quantité abondante, plus elle forment d résidus. Par ailleurs, comme elles retiennent leau au niveau du bol alimentaire, elles lui permettent de garder un volume suffisant pour solliciter les contractions du côlon.

Dans quelles proportions ?

L'idéal serait de consommer de 20 à 35 g de fibres par jour. Il faut pour cela, privilégier les fruits et les légumes secs, le pain, les pâtes et le riz complets, les biscuits au son... Par exemple, pour 100 g, les lentilles cuites contiennent 7,8 g de fibres, les figues sèches 11 g, le pain complet 7 g, les épinards cuits 3 g, la pomme avec sa peau é,1 g... Mais attention: ces apports doivent être très progressifs, sous peine de provoquer des ballonnements chez les personnes prédisposées. Parallèlement, pour que ces fibres tiennent leurs promesses, il faut boire suffisamment. Inutile toutefois d'absorber de grandes quantités d'eau, comme on l'entend parfois: le supplément n'hydratera pas les selles, mais sera absorbé au niveau de l'intestin grêle, puis capté par les reins avant d'être rejeté sous forme d'urine. Boire beaucoup est un bon traitement préventif de la cystite et des calculs urinaire, pas de la constipation.

Faut-il s'interdire certains aliments ?

Le chocolat, le riz blanc ou encore les bananes ont la réputation de ralentir le transit. Or leurs effets s'avèrent très variables d'une personne à l'autre. Donc, pas question de supprimer de manière arbitraire tel ou tel produit de son alimentation. Il vaut mieux s'efforcer d'être à l'écoute de son corps et prendre le temps de repérer les aliments qui lui conviennent le mieux.

Read 1085 times
2016 DevaNsens