DevaNsens
massages bien-etre
My video
massage

massage (65)

30% des femmes souffrent de constipation, elles sont 3 à 4 fois plus concernées que les hommes.

Même si c'est tentant lorsque l'on a un transit paresseux, mieux vaut éviter la prise de laxatifs. Pour retrouver un vrai confort intestinal, on teste plutôt les méthodes naturelles. Il y en a à coup sûr qui vous conviendront.

 

La constipation ? Quand on est concernée, elle est souvent là depuis longtemps, et on a appris à faire avec. On s'est habituée à avoir le ventre ballonné, douloureux, à passer du temps aux toilettes sans toujours obtenir le résultat attendu. Et quand vraiment on n'en peut plus, on se résigne à avaler un ou deux comprimés de laxatif quelques soirs de suite, histoire de relancer la machine. Tout en sachant qu'à la longue, ces traitements souvent trop agressifs risquent d'aggraver les choses.

 

Et si on changeait ses habitudes ? 

Même si les complications sont rares au quotidien, la constipation reste pénible à vivre. En plus, elle favorise les cystites, les mycoses et les hémorroïdes, malmène le périnée. A force de pousser exagérément en allant à la selle, on abîme son plancher pelvien et on s'expose à long terme à des risques de descente d'organes et d'incontinence urinaire et/ou fécale. Encore plus inconfortable, donc, mais pas grave non plus. Il n'empêche: si la constipation résiste soudain à un traitement qui marchait jusque-là, mieux vaut consulter. De même, des troubles du transit qui s'accompagneraient de douleurs anales, d'un amaigrissement important et/de sang dans les selles nécessitent un avis médical. Pour retrouver un vrai confort intestinal, il faut de la patience et un réel changement de vie. Tout peut alors rentrer dans l'ordre sans traitement médical.

 

On pense à s'organiser.

Pour s'aider à ne as tergiverser, on veille à avoir toujours au fond de son sac de quoi rendre n'importe quelles toilettes à peu près accueillantes: des protèges-cuvettes en papier jetables (pharmacie et parapharmacie) ou des lingettes désinfectantes biodégradables pour nettoyer la cuvette, un flacon de solution hydro-alcoolique pour se laver les mains, de la lecture si on à l'habitude de feuilleter un magazine.

 

On évite de se retenir.

Contrairement à bon nombre d'entre nous, notre système digestif adore la routine. Pour peu que l'on respecte son rythme naturel, il y a fort à parier que l'envie d'aller à la selle survienne presque toujours au même moment de la journée. Malheureusement, ce n'est pas si simple. Salle de bains occupée, toilettes de restaurant pas toujours accueillantes, réunion imprévue... Les raisons de faire patienter notre intestin ne manque pas. Or, si ça se répète trop souvent, l'envie d'aller à la selle perd en régularité: un sphincter à qui on demande de se retenir obéit, il se distend et continue à retenir les selles. Autre problème; si les selles restent un peu trop longtemps au contact des muqueuses du côlon, elles deviennent trop sèches et sont nettement plus difficiles à expulser. Pour rompre ce cercle vicieux et ne pas le laisser se réinstaller, il faut, dans la mesure du possible, aller aux toilettes dès que le besoin s'en fait sentir. 

 

On adopte une position plus adaptée.

Pour faciliter l'expulsion des selles, sans avoir besoin de pousser exagérément et donc risquer d'abîmer son périnée, il faudrait dans l'idéal être accroupie. Cette position favorise la détente des muscles du sphincter anal et place le bas du côlon à la verticale, contrairement à la position assise qui le met à l'oblique. Autre avantage: la compression de la masse intestinale qui résulte de l'accroupissement rend la poussée par les muscles abdominaux beaucoup plus efficace. Inutile pour autant d'aller jusqu'à investir dans l’installation de toilette à la turque, même si cela reste le plus efficace.

Pour adopter la bonne posture, un petit rehausseur en bois ou en plastique, comme pour les enfants devant les lavabos, fait parfaitement l'affaire. Y poser les pieds parallèlement et bien à plat suffit à rapprocher les cuisses du ventre et à mettre les genoux plus hauts que les hanches. Ensuite, ne reste plus qu'à se pencher en avant tout en gardant le dos bien droit.

 

Le coup de pouce des massages.

La bonne santé de la colonne vertébrale et celle du système digestif sont étroitement liées. Il peut donc intéressant de recevoir un massage pour soulager la constipation chronique. Par des tests manuels, je rechercherais des tensions anormales des tissus conjonctifs et des ligaments qui accrochent les viscères à l'appareil squeletto-musculaire. Puis, par de très fins mouvements indolores et non agressifs, je libère les tissus de leurs surtensions pour restaurer leur souplesse. 

 

Un mouvement de gym spécial transit.

Cet exercice de respiration abdominale, à répéter 5 fois de suite chaque jour, est à la portée de tous. Véritable massage interne, il permet aussi de diminuer les ballonnements. Seul impératif: il faut bien contracter le périnée sur chaque expiration. Pour cela, il suffit d'imaginer que l'on retient une envie d'uriner.

  • Debout devant une table ou un appui quelconque assez haut, on se penche en avant, sans arrondir le dos. On pose les avants-bras l'un sur l'autre sur la table, puis on pose le front dessus. Sans reculer les pieds, on tire les fesses le plus possible en arrière. Il faut sentir l'étirement à l'arrière des jambes et dans le haut du dos, en veillant à ne pas l'arrondir.
  • Une fois bien installée, on souffle par la bouche comme si on voulait faire des bulles, sans crisper les lèvres. Il faut chercher à faire durer l'expiration sans arrondir le dos.
  • Puis on ouvre davantage la bouche pour laisser entre l'air et on inspire sans faire d'effort. L'objectif à chaque expiration, est de sentir le ventre rentrer de plus en plus, dans sa partie la plus basse, entre le pubis et le nombril, et de se détendre à l'inspiration.

Le tea tree ou arbre à thé appartient à la famille des Myrtaceae comme les eucalyptus, le myrte ou le giroflier dont le bouton floral donne le clou de girofle. Son huile essentielle nous aide à éliminer bactéries, virus, parasites et champignons.

 

Le tea tree est originaire du continent australien comme le niaouli, deux beaux spécimens. Son nom lui aurait été donné par le capitaine COOK (explorateur britannique), dont les marins préparaient un "thé" avec ses feuilles aromatiques. Avant eux, les aborigènes les utilisaient déjà à des fins thérapeutiques. La tradition voulait en effet qu'elles soignent les rhumes, les congestions, les encombrements bronchiques...

Quelques siècles après, des études scientifiques confirmèrent son intérêt. L'huile essentielle des feuilles de tea tree possède des propriétés anti-infectieuses et immuno-stimulantes. Utilisée par voie orale ou locale, sans effets secondaires, elle offre une importante palette de soins pour le bien des petits et des grands. Ses qualités en font une huile essentielle à placer dans sa trousse à pharmacie.

 

  • Solution contre un rhume ou une grippe.

L'huile essentielle de tea tree aide l'organisme à lutter contre de nombreux virus.

Mettre 2 gouttes d'HE de tea tree sous la langue ou avaler 2 gouttes mélangées avec une cuillère à café de miel au thym.

3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours.

 

  • Protection en cas de radiothérapie.

Avant une séance de radiothérapie, l'HE de tea tree diminue l'effet des rayons qui malmènent la peau (risque de rougeurs...)

Mélanger dans le creux de la main une goutte d'HE de tea tree avec une goutte d'HE de niaouli.

Avant une séance de rayons, appliquer le mélange sur la zone ciblée (éviter les marques).

Après, mettre une goutte d'HE de lavande aspic et une goutte d'HE de ciste ladanifère sur la peau lésée toutes les 10 minutes pendant une heure.

 

  • Massage anti-virus.

Pour aider un enfant de plus de 18 mois ou un adulte à lutter contre une infection virale bénigne.

Mélanger dans le creux de la main, 3 à 4 ml d'huile végétale d'amande douce et 2 gouttes d'HE de tea tree.

Masser la plante des pieds 2 à 3 fois par jour, en alternant le droit et le gauche pendant 3 à 5 jours.

 

  • Baume pour dégager les bronches.

Ce mélange aromatique permet de dégager les bronches irritées et encombrées.

Mélanger dans le creux de la main 2 à 3 ml d'huile végétale de noyaux d'abricot, 2 gouttes d'HE d'eucalyptus radié, 2 gouttes d'HE de tea tree et une goutte d'HE d'inule odorante.

Masser le thorax ou le haut du dos avec ce baume, 2 à 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours.

 

  • Traitement spécial mycoses des pieds.

Une solution anti-fongique très efficace.

Mélanger dans le creux de la main 2 gouttes d'HE de tea tree, une goutte d'HE de laurier noble.

Appliquer ce mélange sur les zones contaminées, 3 ou 4 fois par jour, pendant 1 à 2 mois.

 

  • Lotion anti-poux.

Une combinaison d'huiles essentielles radicales contre les poux ! A partir de 30 mois.

Mélanger dans le creux de la main une noisette de gel d'aloe vera (99,9%), avec un peu d'huile d'argan. Ajouter une goutte d'HE de tea tree, une goutte d'HE de lavande officinale et une goutte d'He de ravintsara.

Appliquer la lotion sur la nuque et les tempes, 2 à 4 fois par jour, pendant 15 à 20 jours. Après chaque application, passer le peigne anti-poux.

 

  • Un sourire éclatant.

Mettre une goutte d'HE de tea tree sur le dentifrice avant de se brosser les dents. Au moment de se coucher pendant 10 jours maximum.

 

 

Précautions d'emploi.

Avant d'utiliser une huile essentielle, mettre une goutte dans le creux de coude. Si aucune rougeur n'apparaît après 5 à 10 minutes, c'est qu'elle vous convient. 

Eviter tout contact avec les yeux. Demander un avis médical en cas de grossesse ou d'allaitement, ainsi que pour les enfants en bas âge. 

Pour toutes les préparations, bien respecter les protocoles de traitements décrits.

7 raisons de courir dans l'eau.

mardi, 18 juillet 2017 09:00

Excellente pour s'affiner et se maintenir en forme, la course à pied peut-être traumatisante pour les articulations et le dos. La solution ? Courir dans l'eau !

 

On fait travailler son cœur sans le brusquer. 

Lorsqu'on s'entraîne dans l'eau, le cœur fatigue moins vite et bat plus lentement. De plus, la fraîcheur de l'eau empêche la température corporelle d'augmenter, ce qui tend à limiter l'augmentation de la fréquence cardiaque. Au final, on améliore son endurance.

 

On se muscle en profondeur.

Effectuer des mouvements dans l'eau oblige les muscles à travailler davantage et à se tonifier plus rapidement qu'au sol. Parce qu'à chaque mouvement, il faut lutter contre la résistance de l'eau. En bonus, on travaille les muscles de la ceinture abdominale qui doit rester gainée. 

 

On allège ses jambes.

La pression de l'eau booste la circulation sanguine et améliore le retour veineux, d'où un effet anti-jambes lourdes immédiat. Autre avantage: plus les mouvements sont rapides, plus l'hydromassage stimule le drainage lymphatique et l'élimination des toxines, limitant la peau d'orange et la cellulite.

 

On brûle plus de calories.

La dépense énergétique, supérieure à celle de l'exercice au sol, est en rapport avec l'intensité des mouvements et la température de l'eau. La résistance de celle-ci étant 12 fois supérieure à celle de l'air, on brûle plus de calories, même si on a l'impression de bouger moins vite. Une séance intense de 30 minutes, peut faire dépenser jusqu'à 600 calories, soit 1 heure de running hors de l'eau.

 

On ménage ses articulations.

Dans l'eau, le corps ne pèse plus qu'un tiers de son poids: les impacts sont donc très amoindris, voire inexistants, si on court avec une ceinture de flottaison sans poser les pieds au sol. C'est donc l'activité idéale en cas de mal de dos, de problèmes articulaires, de surpoids ou après une blessure, puisqu'elle minimise les risques de lésions tendino-musculaires et protège les articulations.

 

On améliore sa souplesse.

Etre porté par l'eau permet d'exécuter des mouvements plus amples et d'améliorer sa souplesse articulaire. On peut donc exécuter des mouvements plus difficiles que sur le sol, comme lever la jambe très haut, puis la diriger sur le côté ou vers l'arrière... Ajouté à l'effet drainant du massage par l'eau, tout cela fait qu'il est rare d'avoir des courbatures après une séance, même intense.

 

On transpire moins.

Dans l'eau, la température du corps augmente moins que lors d'une séance sur la terre ferme. Du coup, on ne doit pas transpirer à outrance pour maintenir les muscles à température ambiante. On se déshydrate aussi moins que lorsqu'on court ors de l'eau. Toutefois, il est important de continuer à boire suffisamment avant, pendant et après l'exercice pour maintenir une bonne hydratation.

C’est la saison des vacances, des voyages et des loisirs de plein air, parfois accompagnés de quelques petits désagréments. Efficaces et tout-terrain, les cocktails d’huiles essentielles peuvent y remédier.

 

 

Les précautions d’emploi à respecter

 

Avant d’utiliser une huile essentielle, mettre une goutte dans le creux du coude. Si aucune rougeur n’apparaît dans les cinq à dix minutes, pas de problème. Attention: éviter tout contact avec les yeux et prendre un avis médical pour les enfants en bas âge et en cas de grossesse ou d’allaitement.

 

 

Bleus, coups et bosses.

HE d’hélichryse

 

Anti-hématome puissant.cette huile essentielle peut, à condition de l’appliquer rapidement empêcher la formation d’un bleu. Si l’hématome est déjà là, elle permet d’accélérer la résorption. Elle est encore plus efficace combinée à l’arnica, bien connu des adeptes d’homéopathie.

 

 

Constipation des voyages.

HE de gingembre.

 

Quand on change ses habitudes, il n’est pas rare de voir son transit perturbé. Utilisée en massage afin de réveiller les intestins paresseux, cette huile essentielle est la plus indiquée, d’autant qu’elle convient à toute la famille (enfants et femmes enceintes compris). Par ailleurs, il faut éviter de “se retenir”, même en voyage, car il suffit d’ignorer le “bon moment” pour perturber le réflexe. ET penser à boire suffisamment d’eau.

 

 

Brûlures et coups de soleil.

HE de lavande aspic.

 

Grâce à ses vertus antalgiques, la lavande aspic calme la douleur des brûlures. Et ses propriétés cicatrisantes favorisent la réparation de l’épiderme. Pour plus d’efficacité, on peut au tea tree (protecteur de la peau) dans de l’huile végétale de millepertuis (l’alliée des peaux meurtries). Mais attention, à éviter durant la grossesse et l’allaitement, ainsi qu’avant l’âge de 3 ans.

 

 

Turista.

HE d’origan.

 

La diarrhée peut être infectieuse ou causée par les changements alimentaires. l’HE d’origan possède une puissante action antibactérienne et existe sous forme de gélules. On peut aussi faire préparer par le pharmacien la recette classique anti-turista: des gélules remplies avec 1 goutte d’HE de cannelle de Ceylan. A avaler 3 fois par jour, puis en diminuant selon l’amélioration. Dans le cas contraire, il faut consulter un médecin. Et bien sûr, boire de l’eau pour ne pas se déshydrater.

 

 

Otite du baigneur.

HE de lavande aspic.

 

Les otites post-baignades touchent le conduit auditif externe, c’est-à-dire entre le tympan et l’extérieur. Rien à voir avec celles de l’hiver, complication des rhinopharyngites, situées derrière le tympan. Ne jamais mettre d’huile essentielle directement dans l’oreille mais appliquer dessus une compresse d’eau chaude avec deux gouttes d’HE de lavande aspic aux propriétés antalgiques.

 

 

Démangeaisons.

HE de camomille romaine

 

Elle est souveraine en matière de démangeaisons, quelle que soit leur origine. On l’applique sur la zone qui gratte en massant longuement pour bien faire pénétrer, et on renouvelle toutes les deux heures.

 

 

Jambes lourdes.

He de citron et de basilic.

 

L'insuffisance veineuse est parfois associée à une congestion du foie. Pour une action en profondeur, on se tourne donc vers les huiles essentielles qui stimulent les fonctions hépatiques et biliaires.

 

 

Plaies ou coupures.

HE d’achillée millefeuille.

 

L’aromathérapie aide à stopper le saignement, désinfecter la plaie et favoriser sa cicatrisation. Moins connue que l’huile essentielle de tea tree que l’on peut aussi utiliser dans ce cas, l’HE d’achillée millefeuille est une bonne solution car elle est à la fois cicatrisante, hémostatique et vulnérable (qui guérit les plaies.).

 

 

Ouste ! les moustiques.

HE citronnée.

 

Citronnelle de Java, lemongrass, eucalyptus citronné, tea tree citronné… les huiles essentielles citronnées ont des propriétés insecticides particulièrement efficaces contre les moustiques. A utiliser par voie cutanée ou en diffusion atmosphérique. Elles sont encore plus efficaces associées à d’autres HE répulsives: lavande vraie, géranium, lavandin;

 

 

Piqûres d’insectes.

HE de lavande aspic.

 

La lavande aspic est très efficace pour calmer les démangeaisons causées par les piqûres de moustique. En cas de morsure de tique, on y ajoutera l’HE de tea tree pour son action antiseptique.

 

 

Mal des transports.

HE de menthe poivrée.

 

Les huiles essentielles de menthe poivrée et de gingembre ont des propriétés anti nauséeuses. La menthe poivrée peut aussi se prendre en tisane: on laisse infuser 10 minutes une cuillère à café de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante. Le gingembre peut être pris sous forme de poudre, en capsule, à raison de 250 mg à 1g, une heure avant le départ. Répéter toutes les 4 heures jusqu’à disparition des symptômes.

 

 

Saignement de nez.

HE de géranium.

 

 

En cas de saignement de nez (épistaxis), on mise sur les propriétés hémostatiques des huiles essentielles de géranium rosat. Tout d’abord, il faut s'asseoir et garder la tête droite puis se moucher très doucement pour évacuer d’éventuels caillots. Ensuite, appuyer sur la narine qui saigne après avoir introduit doucement un coton pendant que les HE agissent (au moins 5 minutes)

Développer son pouvoir d'optimisme.

samedi, 20 mai 2017 09:28

Les pensées ont un vrai impact sur notre bien-être. Voici trois exercices pour les orienter dans un sens positif et renforcer sa confiance en soi et en l'avenir.

 

Entraînez-vous à penser positif.

Tous les matins, répétez ces affirmations pour ancrer en vous un nouveau système de pensée et créer peu à peu de nouvelles connexions neuronales. Effet garanti par les neuroscientifiques !

  • Prenez soin de cultiver des pensées agréables.
  • Chaque jours, vous vous sentez plus calme, plus forte, stimulez en vous l'énergie et et le bien-être.
  • Vous pouvez compter sur vos qualités et énumérez les.
  • Vous dispensez autour de vous des paroles positives.
  • Votre confiance en vous augmente.
  • Chaque jour, vous découvrez de nouvelles choses.
  • Vous prenez soin de savourer les bon moment que la vie vous offre.
  • Vous êtes bienveillante, envers vous et envers les autres.

 

Souriez à l'intérieur, puis au monde.

Le sourire a une influence étonnante sur le mental. Vous pouvez sourire avec la bouche, mais aussi avec votre corps... et même faire rayonner votre sourire vers l'extérieur, vos collègues, votre famille...

  • Allongé ou assis, les yeux fermé, prenez une grande inspiration. Puis, sur l'expiration, relâchez votre corps et libérez le de ses tensions.
  • Ensuite, pensez à une situation (ou à une personne) qui vous remplit de joie. En toute conscience, essayez de sentir tous les muscles du visage entrer successivement en mouvement pour sourire.
  • Imaginez que ce sourire descend dans votre gorge, sur vos épaules, à travers votre buste, puis jusqu'au ventre, aux pieds et aux orteils.
  • A présent, tout votre corps rayonne, comme illuminé de votre sourire radieux !

 

Étirez-vous de tout votre long pour ouvrir votre esprit.

L'exercice de l'arc allie le corps et la pensée pour ancrer profondément le positif en soi et développer son pouvoir d'optimisme.

  • Assis au sol, jambes tendues devant vous, respirez par le ventre en détendant tous vos muscles, du crâne jusqu’aux doigts de pieds.
  • Pliez vos bras et placez les mains derrière votre nuque tout en inspirant.
  • Retenez l'air dans les poumons pendant quelques instants et tendez votre corps comme un arc: votre buste et votre tête sont penchés en arrière, vos jambes tendues vers l'avant. Tout en effectuant ce mouvement, pensez à un mot agréable, comme paix, santé, joie...
  • Expirez pour revenir en position initiale.
  • Accordez-vous une pause avant de recommencer en prenant conscience de cet ancrage positif.

Pourquoi choisir entre deux disciplines quand on peut avoir le meilleur des deux ? subtile fusion du yoga et du Pilates, le Yogalates conjugue leurs bénéfices spécifiques pour le corps et l'esprit, entre assouplissement, renforcement musculaire et respiration. Idéal pour tonifier le corps et gérer le stress.

Sur notre chemin contemporain vers l'harmonie, des disciplines fleurissent, mixant divers courants et approches afin d'offrir une synergie performante. C'est le cas du Yogalates, crée il y a une dizaine d'années en Australie par Louise Salomon. Personnalité reconnue dans l'univers du bien-être holistique et du fitness, cette pratiquante et enseignante de longue date en yoga et Pilates, concernée et interpellée par les blessures pouvant survenir avec la pratique débutante du yoga, a eu l'idée de combiner le meilleur de ces deux approchent, donnant naissance au Yogalates, qui s'est depuis répandu dans le monde entier.

 

Double approche.

"Cette pratique, sûre et accessible, permet à tout un chacun de se sentir plus à l'aise, pleinement fonctionnel et davantage connecté à l'esprit et au corps dans la vie de tous les jours." souligne sa conceptrice.

Concrètement, le Yogalates se base sur un ensemble de mouvements de renforcement musculaire doux, associés à des postures de yoga et, dans la foulée, à une attention particulière portée sur la respiration. Mieux que de proposer des bénéfices croisés entre yoga et Pilates, le Yogalates permet une première approche en douceur de ces deux disciplines. Certaines personnes peuvent avoir des réticences à appréhender l'une ou l'autre. Le yoga, en raison notamment de sa consonance philosophique et spirituelle, ou le Pilates, réputé intense. Mes deux mêlés offrent une alternative plus ludique, plus accessible et très efficace. C'est une discipline souple: elle s'adapte à tous les âges, à tous les niveaux."

 

Un heureux mariage.

Selon ses enseignements, le Yogalates incarne la version moderne du yoga pour le corps occidental. Il faut bien avouer que, sérieusement éprouvé par la vie sédentaire et le temps passé devant les écrans, notre corps n'est pas idéalement préparé pour certaines postures de yoga extrêmes, d'où de possibles blessures... Le Yogalates jette alors un pont pertinent entre Orient et Occident, entre la sagesse védique millénaire du yoga et les bienfaits toniques du Pilates, entre étirements élégants et renforcement musculaire profond.

Créée au début du XX ème siècle par Joseph Pilates, la méthode éponyme consiste en une série d'exercices, pratiqués, pour certains, à l'aide d'appareils spécifiques, centrés sur les région de l'abdomen, du bassin et de la colonne vertébrale, œuvrant à l'équilibre, la force, la résistance à partir du centre du corps et, bien sûr, la juste posture. Quand Louise Salomon a intégré le Pilates à ses cours de yoga, elle s'est précisément concentrée sur la notion de stabilité du centre, qui, selon elle, faisait quelque peu défaut dans le yoga.

Le yoga, lui, au travers d'un enchaînement de postures synchronisées avec la respiration (le Pilates met aussi l'accent sur la respiration mais de manière différente.), étire le corps, apaise l'esprit, entraînant une détente intense, une paix profonde.

En combinant les deux approches, vous vous assouplissez, vous vous renforcez et sortez zen de votre séance. En outre, Pilates et yoga partagent l'idée d'un corps bien aligné, où l'énergie vitale circule harmonieusement, peut se soigner, avec des répercussions positives sur l'esprit. Proposées en synergie, les deux approches offrent d'intéressantes complémentarités. Les postures de yoga travaillent la souplesse et le Pilates maintient cette souplesse. Le Pilates cible les abdominaux qui aideront à améliorer les positions de yoga.

 

Sur le tapis.

Se mettre au Yogalates n'est pas sorcier, car la pratique est adaptée en fonction des capacités de chacun. Une philosophie qui se concentre sur le juste positionnement individuel corporel plutôt que sur la recherche de performance. 

Agissant tant sur le corps que sur l'esprit, cette méthode adaptée à la vie actuelle se révèle d'une aide précieuse pour gérer le stress, renforcer le dos, les abdominaux et le plancher pelvien, raffermir et assouplir le corps, sculpter la silhouette et retrouver un ventre plat.

Sur le plan pratique, durant la séance, on va schématiquement et progressivement: prendre conscience de son souffle et activer la respiration, pratiquer des postures de yoga et mouvements favorisant l'échauffement des muscles, effectuer des exercices mobilisant notamment la ceinture abdominale et la zone pelvienne. Des exercices qui peuvent être intensifiés à l'aide d'un ballon, élastique ou altères. Sans oublier de la relaxation, qui permet de ressourcer en profondeur. Le Yogalates procure une harmonie physique et mentale durable.

Pensons aux plantes drainantes du Printemps.

Chaque Printemps, lorsque la Nature se réveille fraîche et belle dans ses habits vert tendre, nous avons nous aussi besoin de renouveau. D'ailleurs, depuis la nuit des temps, les hommes ont ressenti le besoin de faire peau neuve à ce moment-là, c'est-à-dire de se libérer des toxines accumulées au cours de la saison froide. Une fois de plus, nous pouvons compter sur les plantes, nos précieuses alliées lorsqu'il s'agit de se maintenir en santé ou de se soigner naturellement.

 

Les plantes dépuratives

Pour cette cure d'élimination printanière, qui va également favoriser l'amincissement, vous privilégieriez des infusions ou des élixirs parce que ce sont deux manières 100% naturelles d'extraire les principes actifs des végétaux. Les plantes qui agissent sur les émonctoires, cet organes chargés de l'élimination (foie, reins, intestins,...), sont nombreuses, les plus renommées restant le bouleau, le pissenlit, le fenouil, l'ortie, la pensée sauvage, la bardane, le charbon-marie et le romarin. Remarquablement efficaces, elles agissent en douceur sur l'organisme et conviennent au plus grand nombre, ne provoquant jamais d'élimination intempestive.

 

Une nourriture équilibrée et vivante

Bien sûr, si vous voulez que cette cure soir pleinement profitable, pensez aussi à boire de l'eau de bonne qualité en quantité suffisante, et à vous nourrir de manière saine et équilibrée. Le régime dit crétois est un vrai régal au quotidien et très facile à adopter. Vous pouvez intégrer de jeunes pousses de pissenlit à vos salades et cuisiner de délicieuses soupes d'orties, plantes printanières dépuratives par excellence (Pour sa préparation , reportez-vous à mon article "La nature en Mars c'est...)

Et pourquoi ne pas décider aussi de réduire vos besoins en viande ? On se sent mieux en trouvant les protéines dont nous avons besoin sans faire violences aux animaux. Et lorsque l'on se sent bien, notre santé va bien aussi. De plus, consommer trop de viande encrasse notre organisme et la planète souffre à l'extrême de nos choix alimentaire. 

 

Une vie harmonieuse

Enfin, le retour du Printemps nous donne souvent envie de tourner la page, de repartir sur de nouvelles bases, de quitter l'ancien pour le nouveau. Pour vous aider dans ce désir de changement, les Fleurs de Bach sont remarquables puisqu'elles harmonisent nos états d'âmes et d'être au monde. Star of Bethlehem pour faire le deuil de l'ancien, Walnut pour mieux nous adapter au changement, Olive pour se libérer de la fatigue physique et mentale, et Crab Apple pour le besoin de purification me semblent les plus appropriées à cette saison. Elles vous permettront de faire véritablement peau neuve car celles-ci, ne l'oublions pas, est le miroir de l'âme. 

Vous pouvez choisir des préparations sous forme d'infusions ou d'élixirs contenant une synergie de plantes bio et de Fleurs de Bach, les effets seront optimaux. Depuis l'aube de l'humanité, ces remèdes ont fait leur preuve.

C'est le meilleur des plantes que vous vous offrez ainsi, des méthodes ancestrales de fabrications d'authenticité.

 

Retrouvez ma gamme de produits aux Fleurs de Bach (Infusions et produits de beauté ) ainsi que votre cure de Sève de Bouleau Bio sur le Facebook de Deva N Sens. Pour votre cure printanière, je vous invite à me contacter.

Ma consœur Marie-Ange LOBJOIT, conseillère agrée en Fleurs de Bach, saura vous offrir le meilleur des plantes. Je vous transmettrais ses coordonnées si vous souhaitez la rencontrer.

 

Votre plan d'action anti-cellulite !

vendredi, 17 février 2017 15:35

Si l'alimentation saine, sport et hygiène de vie sont vos meilleurs atouts, Deva N Sens vous aide à vaincre la cellulite sans passer par la chirurgie plastique.

 

Vous connaissez l'adage "il faut souffrir pour être belle." Pour affiner vos ormes et lutter contre la peau d'orange, le plus simple, le plus efficace et le moins douloureux, est de bouger le plus possible et de coupler cela à des soins du corps bien ciblés.

 

  • Sport et exercices quotidiens.

Même si les rééquilibrages diététiques que Deva N Sens vous propose vous permettent de fondre, les capitons et zones rebelles restent à leur place. En complément d'une diet, il est nécessaire de muscler votre silhouette. En se renforçant, la masse musculaire va mieux tenir le corps et ainsi en diminuer l'apparence ramollie. Afin de ne pas stocker votre énergie sous forme de graisse, pas de secret, il faut bouger pour éliminer et évacuer les calories.

Nos activités sédentaires ne permettent pas de solliciter au quotidien les muscles des fesses et des cuisses. Il ne tient qu'à vous de les faire travailler volontairement par li biais d'une activité sportive. Le sport permet de raffermir les tissus, car il déclenche automatiquement un effet de pompe, par la contraction et la décontraction  de la circulation du sang. Le meilleur moyen d'éliminer vos cellules graisseuses installées et d'activer cette "pompe", est l'endurance. Choisissez de préférence les sports qui allient fermeté et douceur: le vélo, la natation, la marche rapide, la randonnée, le fitness et les exercices spécifiques pour renforcer vos fessiers et cuisses. Et puis, oubliez un temps l’ascenseur pour monter les escaliers. Efficacité garantie.

 

  • Le palper-rouler manuel.

On appelle "palper-rouler" une méthode de massage manuel destinée à séparer deux enveloppes de notre organisme qui sont souvent accolées: il s'agit de l'hypoderme et du fascia. Ainsi, l'hypoderme est la couche la plus profonde de notre peau: on y trouvera pour l'essentiel des cellules graisseuses. Le fascia, quant à lui, est la fine membrane transparente qui recouvre chacun de nos organes (on l'appelle aussi aponévrose). Ainsi, la technique du palper-rouler permet de traiter efficacement la cellulite.

Outre ce premier intérêt de taille, la technique du palper-rouler a beaucoup d'autres intérêts thérapeutiques. En effet, il permet une meilleure digestion: rien d'impressionnant à ce stade, et pourtant... Une mauvaise digestion est souvent une cause non négligeable de dégradation de nos cellules graisseuses, qui deviennent de plus en plus épaisses. Ce sont ces graisses qui sont responsables de douleurs, des maux de dos, de tendinites, et de bien d'autres maladies dégénératives.

Les cellules graisseuses ont pour rôle de transporter vers notre côlon tous les déchets, toxines, métaux lourds et autres molécules nuisibles à notre corps ou parfaitement inassimilables par notre organisme. C'est leur dégénérescence qui est la cause du ralentissement ou de l'arrêt de leur circulation dans notre organisme, et qui diminue donc notre capacité à nettoyer celui-ci. La méthode du palper-rouler que pratique Deva N Sens apparaît alors comme un moyen efficace de lutter contre tous ces maux, à commencer par la cellulite disgracieuse.

 

  • Le modelage lymphatique.

Le modelage lymphatique est un massage doux destiné à relancer la circulation de la lymphe, un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques et qui draine les toxines et les débris cellulaires. Deva N sens vous recommande de découvrir cette technique. Concrètement, elle consiste à effectuer des pressions circulaires et régulières sur votre peau avec les doigts et la paume des mains sur l'ensemble de votre corps, en suivant le sens de votre circulation lymphatique et en variant les pressions.

Pendant une heure au minimum, Deva N Sens vous masse doucement, puis exerce des différentes pressions sur les points ciblés en vue d'améliorer la circulation de la lymphe. Le but est de rompre les amas graisseux pour obtenir un drainage. Cette méthode est reconnue pour son action efficace et son action apaisante. Après une séance, vous ressentez généralement, une sensation agréable de bien-être. Son but étant de débarrasser l'organisme des déchets et toxines présents dans les tissus, il n'est pas rare que l'on ait aussi des envies fréquentes d'uriner.

 

L'amande douce, elle ne soigne pas que la peau.

mercredi, 15 février 2017 10:41

L'amande douce est aussi bénéfique que l'amande amère est toxique ! Un usage régulier permet de conserver une peau en bonne santé. Et vous aiderait à garder un taux de cholestérol pas trop élevé.

Coqueluche des dermatologues, l'huile d'amande douce doit son succès à sa disponibilité. Venue d'Asie, l'amandier a conquis très tôt le pourtour méditerranéen et a vite été intégré aux remèdes populaires. Mais l'usage de l'huile d'amande douce ne s'arrête pas au soin des peaux sèches et abîmées. Riche en acides gras insaturés et en fibres solubles. Elle permet en effet de lutter au quotidien contre l'excès de cholestérol, d'éloinger le cancer du côlon et d'aider à prévenir les maladies cardiovasculaires. Une réponse très pertinente face à ces maladies du siècle.

 

Elle soulage l'eczéma.

Grâce à ses propriétés émollientes (calmantes), l'huile d'amande douce adoucit les plaques rouges qui démangent tout en agissant sur l'inflammation responsable de la desquamation. L'huile d'amande douce s'avale (une cuillère à café par jour pendant deux à trois semaines sur des crudités.) ou s'applique sur la peau, à raison de quelques gouttes sur les zones irritées, jusqu'à absorption.

 

Elle élimine les croûtes de lait et les pellicules.

L'huile d'amande douce régule la surproduction de sébu, responsable des croûtes de lait et des squames. Comme pour l'eczéma, ses propriétés émollientes vont aussi permettre d'éliminer la peau morte en surface. Mieux vaut l'appliquer avec une pipette, afin de soigner le cuir chevelu sans graisser les cheveux. Laisser agir une demi-heure avant de rincer.

 

Elle nourrit les eaux sèches.

En plus de son côté hydratant, l'huile d'amande douce est très riche en acide gras insaturés (oméga-6 et 9). Quand on les avale, ces derniers contribuent à la fabrication des cellules cutanées. Appliqués sur la peau, ils l'aident à reconstituer le film hydrolipidique qui protège l'épiderme. Ce film gras rend la peau imperméable et limite la déshydratation. Privilégiez le lait d'amande douce pour éviter la sensation de peau grasse. Sous cette forme, il peut aussi être dilué dans l'eau du bain.

 

Elle lutte contre la constipation.

C'est un laxatif doux qui convient particulièrement bien aux enfants et aux personnes âgées. Prendre une cuillère à café (ma moitié pour les enfants) d'huile d'amande douce par jour au moment des repas, pendant deux ou trois jours.

 

Elle lutte contre les mauvaises graisses.

C'est un fabuleux régulateur de notre taux de cholestérol sanguin ! Trois mécanismes y participent. D'abord, l'mande douce est riche e fibres solubles qui vont capturer le cholestérol au niveau de l'intestin et l'évacuer. ensuite, ses acides gras insaturés participent à la production de "bon" cholestérol (HDL). Enfin, grâce à son taux important de vitamine e, elle évite l'oxydation du "mauvais" cholestérol (LDL), responsable de dépôts sur la paroi des artères. Une poignée d'amandes par jour fait la différence.

 

Elle protégerait contre le cancer du côlon.

Ses fibres solubles sont capable de piéger et d’évacuer les substances nocives: "mauvais" cholestérol, nitrites des charcuteries... Elle pourrait donc protéger le côlon du cancer. Des études cliniques ont montré cette action préventive, les fibres sont aussi d’excellente nourriture pour la flore intestinale.

 

Elle est conseillée aux diabétiques.

La consommation d'amande chez les personnes ayant un diabète de type 2 permet de limiter les pics de glycémie. Grâce à ses fibres solubles qui ralentissent l'absorption du sucre.

 

Y a-t-il des précautions d'emploi ?

A éviter en cas d’allergie aux fruits à coque.

Déconseillée aux personnes souffrant de calculs biliaires ou rénaux. 

Contre-indiquée en cas d'herpès.

Retrouver toute votre énergie.

jeudi, 09 février 2017 17:01

Profiter de l'hiver pour raviver l'énergie qui est en vous.

 

Si vous ne savez pas ce qui est bon pour vous, dites-vous que le corps le sait. Et il vous le dit. Retrouver votre énergie passera donc forcément par l'écoute de votre organisme. En effet, en hiver, la baisse de forme intervient généralement quand un décalage s'installe entre ce qu'il faut absolument fournir à notre corps et ce que notre mental a envie de faire. Apprendre à différencier l'un de l'autre est un pas immense vers uns santé au top, même sous la neige !

 

Il est impossible de vivre en hiver comme en été. Notre cerveau a gardé un instinct primitif qui date d'avant les réveille-matins, les programmes télévisés et les ampoules LED. Pour lui la baisse de luminosité signifie qu'il faut dormir. Nous le contrarions quand nous luttons pour terminer un bon film. Nous le perturbons encore quand nous bloquons la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) en restant derrière un écran juste avant d'aller nous coucher et qu'ensuite, sitôt allongé, nous lui demandons de s'apaiser. Autre contrariété: nous vivons tout habillés et sans lumière naturelle, alors que précisément notre corps a autant besoin en hiver qu'en été de la vitamine D produite grâce au soleil. Finalement, nous nous sommes tellement éloignés de nos besoins primitifs qu'il faut attendre les premiers picotements dans voter gorge ou de renifler pour nous apercevoir que nos défenses naturelles sont affaiblies. Nous attendons d'être presque en dépression pour arrêter de lutter contre le sommeil. Nous attendons d'avoir transpiré pour nous apercevoir qu'en hiver aussi, nous devons nous hydrater en buvant notre litre et demi d'eau quotidienne.

L'Homme moderne serait-il devenu incapable de faire face à l'hiver ? Aurait-il perdu sa capacité d’adaptation au nom d'une suractivité permanente ?

 

Guérie de la fatigue.

Vous vous sentez stressé, irritable, débordé ? Vous avez des courbatures et des douleurs diffusent ? Vous éprouvez des difficultés à vous lever le matin et à veiller le soir ? Sachez-le: vous êtes sans doute fatigué. Or il existe une solution radicale pour soigner ce mal: dormir.

Dans son livre "Comment retrouver toute son énergie", le Dr Maurice Tran Dinh Can rappelle que la fatigue est un signal vital de notre organisme, au même titre que la faim et la soif. Pourtant nous sommes nombreux à faire semblant de ne pas le voir. Quand il a besoin de repos, parce qu'il a été trop sollicité, trop longtemps, le cerveau exprime ce besoin par un signal de fatigue. Tous les êtres vivants répondent instinctivement à ce signal de fatigue par du repos...tous, sauf une espèce rebelle, qui résiste encore et toujours: l'homme.

En effet, il y a deux éléments vitaux de notre quotidien sur lesquels nous croyons pouvoir prélever du temps: les repas et le sommeil. Dans le cas de l'alimentation, la restauration rapide et les repas pris sur le pouce représentent un gain de temps important prélevé sur le bien-être de nos estomacs et du fonctionnement de notre organisme. S'agissant du sommeil, il semble que rien de nous empêche de dormir seulement 4 ou 5 heures par nuit, c'est pourquoi un grand nombre de Français devient adepte de ces temps de sommeil trop courts.

Or, il y a une réalité biologique qui devrait empêcher ces excès: dormir est un besoin vital. avant toute autre chose, chacun doit prendre conscience que ce n'est pas une étape superflue de noter quotidien, mais réellement une nécessité pour notre organisme. En réalité aujourd'hui, quand nous ressentons le besoin de dormir, nous avons tendance à prendre un café, une douche froide ou des cocktails de vitamines. Ces choix finissent par attaquer nos organes, du cerveau aux muscles, en passant par le cœur.

Si les besoins du cerveau en sommeil ne sont pas satisfaits, il enchaîne alors les signaux d'alerte de plus en plus insupportables: mal-être permanent, sensation d'épuisement, mauvaise humeur... Parfois ces symptômes se transforment en véritables pathologies qui peuvent devenir irréversibles: hyper tension ,tachycardie,... Le Dr Tran Dinh Can reconnaît volontiers qu'il est difficile de guérir de la fatigue car le besoin est stigmatisé par notre société: "Tu t'écoutes trop !", "Encore fatigué !". Ou les idées reçues: "Plus on dort, plus on en envie de dormir !". En réalité, ce besoin de dormir est la manifestation du soulagement de votre organisme. Il sent que vous commencez à le reposer et du coup il vous indique que vous en avez encore besoin en envoyant des signaux de fatigue. Il vous faudra peut-être un mois de sommeil fréquent pour réussir à stabiliser votre organisme, mais faites-le: ça vaut le coup d'être reposé. Dormir, oui, mais comment ? Il ne s’agit pas seulement de dormir, mais de trouver un sommeil réparateur. Établir un rituel avant de se coucher (comme pour les enfants) Eviter les écrans le soir car ils bloquent notre production de mélatonine, l'hormone du sommeil. S'aider de plantes comme la passiflore ou la valériane qui provoquent le sommeil et le maintiennent toute la nuit. Les scientifiques avancent dans la recherche sur le sommeil. Ils l'ont déjà séquencé en 3 phases. Première phase; le sommeil lent, léger au départ et qui devient de plus en plus profond. Cette phase peut durer selon les personnes d'une heure vingt à une heure quarante. Deuxième phase: le sommeil paradoxal, celui pendant lequel on rêve, qui dure de 10 à 15 minutes. Troisième phase: la période de pré-réveil. C'est un moment de sommeil très léger pendant lequel des stimuli peuvent sortir de la personne du sommeil. si rien ne se produit, un nouveau cycle recommence. Une interruption du sommeil peut donc se produire pendant la troisième phase, empêchant un nouveau cycle de repartir. C'est pourquoi certains d'entre nous ont soit l'impression d'avoir besoin de peu de sommeil, soit celle de souffrir d'insomnie. Afin d'aider le cycle à recommencer, il faut apprendre à gérer les tensions de la journée, pour qu'elles ne servent pas de stimulus sur la troisième phase et à éviter le bruit, la lumière ou toute autre stimulation. Là encore, le plantes peuvent être un excellent soutien en évitant ces réveils nocturnes.

2016 DevaNsens